Le regard sur soi

Article-le regard sur soi

Partagez cet article

je ne sais pas si vous pouvez vous reconnaître dans ce que je vais dire.

Au quotidien, je rencontre des personnes de tous horizons. Chacune vient avec son histoire, ses problèmes, sa détresse.

Et c’est quelque chose que je constate. Pas à chaque séance mais presque, c’est la dévalorisation de soi.

Cela se traduit généralement par des phrases qui paraissent anodines, que les gens disent sans y penser :

« Vous allez dire que c’est bête mais… »

« Vous devez penser que je suis complètement dingue avec mes histoires.. »

 » Je sais bien que je ne devrais pas me plaindre, il y a pire.. »

« Je ne devrais pas dire ça « 

« J’essaie d’être fort et de ne pas me plaindre mais.. »

« Je n’arrive pas à prendre sur moi »

« Je ne devrais pas ressentir ça « 

Ce genre de phrases, vous voyez l’idée ?

Je remarque aussi que les gens s’excusent beaucoup, ce qui amène souvent des larmes en début de séance, car les gens s’excusent de pleurer.

Parfois il y en a qui ont un rire nerveux au moment de commencer l’hypnose, et ils s’excusent de rigoler.

Bien sûr, ça s’explique. Il y a une logique derrière ces mots, mais je ne suis pas sûr que ça aide.

J’appelle ça la double peine : en plus d’être en détresse, il y a des personnes qui se sentent

coupable d’être en détresse.

La culpabilité d’avoir un problème

Et c’est involontaire, presque machinal. Parfois le fait de s’en rendre compte, ça peut être le début d’un changement.

Avant de résoudre le problème, si vous arrivez à vous débarrasser de la culpabilité d’avoir un problème, vous avez fait 80% du travail.

Je ne dis pas que la culpabilité est mauvaise en soi, mais elle est très souvent contre-productive. Vous n’avez pas besoin de plus de tension.

Une personne qui est en tension ne peut pas évoluer. Il y a beaucoup de situations où les tensions internes sont plus fortes que la pression extérieure.

C’est ce qui est intéressant avec l’hypnose, le relâchement musculaire, le calme profond qui permet d’y voir clair et de libérer les émotions pour pouvoir avancer.

C’est lié à un cadre et à une méthode.

Chez moi, pendant une session d’hypnose, vous avez tous les droits. Vous avez le droit d’être en détresse, vous avez le droit de pleurer, de jurer, vous avez le droit de vous plaindre.

Vous avez même le droit d’apprendre que votre situation s’inscrit dans une certaine normalité.

En ce qui me concerne, vous êtes légitime dans vos émotions et vos ressentis. Votre situation n’est pas mieux ou pire qu’une autre, parce que chacun doit porter seul sa propre souffrance.

Ca n’a pas besoin d’être logique ou raisonnable.

Ce que vous dites n’est jamais bête ou dingue. Si c’est vrai pour vous, c’est vrai et c’est tout.

Vous avez peut-être surtout besoin d’être écouté sans qu’on vous fasse sentir que vous n’êtes pas normal.

Votre situation est unique, la norme, c’est vous.

merci de votre attention

Emmanuel Winter

Hypnose classique à Mâcon

Plus d'articles